en  fr 

Prime exceptionnelle de 1000 ? exonérée

1.02.2006

Vous pouvez verser à tous vos salariés une prime exceptionnelle d'un montant maximum de 1000 euros, exonérée de cotisations de Sécurité sociale.

Quelles conditions ?

Cette mesure est réservée aux entreprises :

  • couvertes par une convention de branche ou un accord professionnel de branche sur les salaires conclu entre le 1er janvier 2005 et le 15 juin 2006, ou,
  • ayant elles-mêmes conclu dans le cadre de la négociation annuelle, un accord salarial entre le 1er janvier 2005 et le 15 juin 2006.
  • A titre exceptionnel, les entreprises qui ne sont pas couvertes par l'un des accords susvisés peuvent négocier l'accord salarial indispensable à l'octroi du bonus, selon les modalités applicables à un accord d'intéressement.

    Attention ! Ce bonus ne peut se substituer à des augmentations de rémunération et à des primes conventionnelles prévues par l'accord salarial ou par le contrat de travail. Il ne peut se substituer à aucun élément de rémunération, au sens de l'article L242-1 du code de la sécurité sociale, versé par l'employeur ou qui devient obligatoire en vertu de règles légales ou contractuelles.

    Comment faire ?

    Le versement du bonus exceptionnel est subordonné à une décision unilatérale de l'employeur fixant les modalités de versement et le montant du bonus. Cette décision unilatérale doit être prise avant le 30 juin 2006. Le versement doit intervenir entre le 1er janvier 2006 et le 31 juillet 2006 au plus tard.

    Pour bénéficier de l'exonération de cotisations sociales, le montant du bonus exceptionnel ne doit pas dépasser 1000 euros par salarié. Ce montant peut être modulé selon les salariés en fonction des critères suivants : salaire, qualification, niveau de la classification, ancienneté ou durée de présence dans l'entreprise du salarié. Lorsque la prime est versée, l'employeur doit notifier l'URSSAF avant le 31/12/06 (formulaire disponible en cliquant ici).

    La prime exceptionnelle sera exonérée de toutes les cotisations et contributions sociales d'origine légale et conventionnelle dans la limite de 1000 euros. La CSG et la CRDS restent dues.

    Source : Article 17 de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2006



    Retour